Olé olé olé, campeones, campeones!


Au cas où vous reviendrez juste à l’instant d’un week-end en amoureux sur Pluton, je voulais vous rappeler que mes compatriotes ont brillamment remporté la coupe du monde de foot malgré la rugueuse défense batave.

J’ai beaucoup aimé l’article des Cahiers du Foot, surtout cet extrait:
Le joueur à suivre est Pedro. Mais c’est aussi Villa. Souvent, c’est Xavi, voire Piqué, mais peut-être aussi Iniesta et Jesus Navas, quand il rentre. Le joueur espagnol est à suivre parce qu’il sait faire, où qu’il se trouve sur le terrain. Il est à suivre pour voir Piqué réussir des transversales habituellement réservées à Xavi, Pedro jouer dans la zone où doit se retrouver Iniesta, y faire les mêmes double-contacts en sachant que là, juste là où il y a de l’espace, le joueur espagnol (l’autre) fera un appel. Du coup, les joueurs espagnols se suivent eux-mêmes. Ils se suivent et se ressemblent, puisque ni le ballon, ni l’entraîneur, ni le joueur ne décident des mouvements: c’est l’espace qui provoque le jeu. Parfois, le joueur espagnol a du mal à suivre et Pedro, à bout de souffle et en bout de course se laisse diriger par le ballon et plus par l’espace, la fatigue poussant le joueur à suivre son petit bonhomme de chemin.
Des joueurs qui passent, notamment leur temps à se faire des promesses les uns aux autres. À suivre.

Même s’il était blessé une grosse partie de la saison, j’espère qu’Iniesta aura le Ballon d’Or, il le mérite vraiment. D’ailleurs, il se la pète grave!

Comment il fait le kéké!

Pendant que des experts glosaient sur la superbe prestation de l’Équipe de France, l’un d’eux a dit qu’il leur a surtout manqué d’envie. Ils n’avaient pas envie de se sortir les doigts du cul se bouger. Raymond ne leur a pas donné l’envie d’avoir envie, voilà.

Et là je dis stop! Ils ont encore réussi à glisser du Johnny dans leur ‘nalyse. Ça suffit!
Les impôts: Johnny. La crise internationale: Johnny. Le système de santé: re-Johnny. Le golfe du Mexique tout mazouté: encore Johnny. L’Équipe de France: toujours Johnny! Mais putain il faut le piquer ce Johnny!

N’empêche que ça serait une bonne idée ça. Un fou dingue dans sa tête butte l’idole des plus très jeunes de 5 balles dans la tête tirées de 2 endroits différents avec 3 armes différentes, à la Kennedy.
Paf! Hécatombe, des milliers de fans entre 60 et 80 ans meurent de chagrin, et comme pour la canicule de 2003, ça met un coup de boost à l’économie. Si on se démerde bien, un putain de coup de boost.
Mais pas que! Imagine: des miyons d’euros sont réinjectés dans l’économie, il n’y a plus de problème à la crise du logement (plus besoin de construire des maisons ou des apparts, y’en a plein de vides), plus de réacs qui disent que c’était mieux avant et votent Sarko, plus de vieux schnocks qui ne trient pas leurs déchets, se fichent de la législation et sortent le taille-haie à 7h30 du matin un dimanche, plus d’escargot qui fait chier sur la route avec sa Citroën Xantia grise!
Le bon-heur!

Allez, je m’en vais de ce pas proposer cette réforme à tous les partis pour leur programme de 2012. On va voir qui a des bollocks pour faire avancer la France!


Parce que j’aime bien le veau

Non mais quelle salope cette Ingrid Bétancourt!

Pendant que Madame était en vacances en Colombie à se dorer la pilule, bien gardée par de gentils GO FARCs, en fait elle amassait une fortune considérable grâce à L’Oréol!
Et là, rentrées après 6 ans de vacances, elle se fait refaire le visage (c’est pas très réussi d’ailleurs), et vas-y que je te file du fric à un illustre photographe inconnu, et vas-y que je gruge le fisc, et je t’embauche l’épouse du ministre du budget, et je lui fais un chèque pour financer une association qui n’existe pas, et je vais au resto avec lui (mais pas à la même table, ils ne se sont jamais parlé…), et que je te fais un procès à ma fille, …

Et maintenant la dernière lubie de Madame Ingrid Bétancourt c’est de passer dans le journal de Claire Chazal sur la télévision d’État privée TF1! Comme n’importe quel joueur de foot!

Mais où va le monde? C’est vraiment du n’importe-jarretelles cette présidence sarkozy!


La physique quantique … un bilan mitigé.

Alexandre Astier est un type étonnant.

Il est très drôle (c’est le roi Arthur dans Kaamelott) mais c’est aussi le réalisateur-scénariste-cuisinier-musicien-décorateur-producteur-cameraman-maquilleuse-etc… de la série qui sera peut-être bientôt aussi un film.

Si vous cherchez sur youtube vous verrez qu’il sait aussi jouer du clavecin et du piano (et faire rire en même temps), changer une roue ou jouer un sketch de Guy Bedos comme s’il était de lui.

Mais ce grave guedin dans sa tête a dû perdre un pari d’ivrogne, un soir de beuverie, du genre « Hé toi l’rigolo, j’parie qu’t’es pas cap’ d’eum fair’ là d’un coup un numéro de comik’ sur euh… la pfizla fusy… la physique cantique quantique, tu sais le trucs des savants fous, à la fois chauves et tout décoiffés! »

Et bin si!
Et c’est à mourir de rire, si si!