C’est pas tout ça, mais quand faut y aller, foyallé!

Oui je sais, quasiment 2 ans jour pour jour après mon dernier post (« Les kangourous portent-ils des bretelles? », à propos de la victoire de Pompidou à l’élection de Miss Cantal 1962), je reprends la plume à la demande générale.
Bon, de 2 ou 3, mais quand même! Vu que ça dépasse déjà le nombre de lecteurs que j’espérais, on peut dire que c’est un véritable plébiscite en faveur de mon retour.

Hors donc euh voilà…

Bien bien bien…

Et sinon vous ça va?

Non parce que qu’ici bof, y fat chô, et à part ça, avec la criss et tous les satellites qu’ils nous font voler au-dessus de nos têtes, y’a plus d’saison!
Sans parler de ma Hanche (bien aspiré, le hash) qui me lance quand je fais ça… ouille! Voyez?

Quid? Qu’ouïe-je? Qu’asper-je? Concombre?  Le Kirghizistan?

Ah oui c’est vrai! J’avions vaguement évocationé l’éventualité de mentionner dans icelle missive deux-trois choses que je sais sur le Kirghizistan.

Bon je veux bien, mais seulement si vous insistez…

« Oui oui! Abreuve nos sillons que de féroces soldats viennent jusque dans nos bras, de ta féconde semence culturelle! Que sais-tu du Kirghizistan que nous ne sachassions point? »

Bon d’accord!

De un: le Kirghizistan se situe par là au fond à droite, à peu près au centre du rectangle formé par Oulan-Bator, Shiraz, Chengdu et Volgograd, c’est dire!

Le Kirghize est un animal poilu, veule et fourbe, à mi-chemin entre la bête humaine et le communiste. La Kirghizette est plus menue, mais avec des dents pointues.
Tous deux emploient un dialecte proche du chtimi, mais passé dans un film de Canal+ sans décodeur.
Par exemple, pour dire « Salut poulette! », ils utilisent l’expression: « Bzronjgzour mradzame, jrvke wziens rvzéprazdrer vlat stofozkropieuz ».
Une horreur!

Que ce soit avec sa femme, à son chien ou aux impôts, le Kirghize utilise le vouvoiement, appelé là-bas « tagl ». Autant dire qu’ils ont poussé le raffinement linguistique à un tel niveau que ce « tagl » suffit pour à peu près toutes les conversations.
Nous autres occidentaux devrions nous en inspirer, en particulier lors de réunions de travail, ou dans des meetings politiques…

Le président de Kirghizie (ou Kirghizistan), s’appelle Alf. Il vient de la planète Melmac, et aime beaucoup les chats.

Économiquement, le Kirghizistan survit principalement grâce à l’exportation massive de kirghis, sorte de kiwi mais dur comme du bois, principalement utilisé en remplacement dans des pays où il n’y a pas de cailloux, comme Monaco ou le Vatican.
Le Kirghizistan est très jaloux de son voisin le Boukistan, seul pays au monde où pousse le viagra, qui gagne des fortunes en faisant de la pub sur internet.

Voilà, je crois que c’est tout. J »espère que vous réviserez bien, parce que demain il y a interro.
Sur ce, bon week-end et à mardi!

PS: si avec tout ça j’ai pas tous les collégiens du monde qui viennent sur mon site pour leur exposé sur le Kirghizistan, je ne sais pas, je ne sais plus…

Publicités