New-York, New-York!

Non non non! Vous ne m’entraînerez pas sur cette pente sablonneuse!
Jamais je ne me permettrai le moindre commentaire sur ce pauvre Zizi-Panpan DSK!

Et pourquoi? Mais parce qu’il m’est arrivé exactement la même chose, pardine! Et pas plus tard que la semaine dernière…
Mahie vous l’a raconté, j’étais en déplacement toute la semaine à Barbezieux (oui je sais, il y a pas deux secondes vous saviez même pas que ça existait, Barbezieux), pour faire un taf que les américains savent pas faire (vu qu’ils ont demandé à un frenchie de le faire) et comme il n’y a pas d’hôtel potable dans ce trou perdu cette riante bourgade, j’ai séjourné dans un hôtel de la capitale mondiale des petits mickeys: Angoulême.
Et vendredi matin, vers neuf heures, alors que je m’apprêtais  à libérer la chambre, Svetlana sublime femme de ménage ukrainienne de 22 ans Yolande 32 ans à récurer les chiottes dans des hôtels pour nourrir ses gosses, entre sans crier gare, ni aéroport, ni même zone portuaire:
« Oh pardon! Je repasse plus tard.
– Pas besoin, je m’en vais », lui dis-je en fermant ma valise.*

Est-ce que je me suis jeté sur elle en lui disant « Il est tout sale ce robinet! Il va falloir bien l’astiquer, Escalope! » ?
Eh bien non, parce qu’elle pourrait mal de prendre, ou l’interpréter de travers.
Et ben à Lucky Luke (l’homme qui tire plus vite que son ombre) il lui est arrivé la même histoire. Sauf qu’à nouille orque, si tu lui dis « Astiquez-moi bien ce tuyau! » de suite il y a harcèlement, ou viol, ou attentat terroriste à l’encontre du peuple américain et de la reine d’Angleterre, je sais plus…

*: cette anecdote est véridique, tout comme DSK: il est very dick…

Publicités