Je fais ce que je veux, avec mes cheveux

Oui je sais, vous hurlez silencieusement de rage et de douleur à ne pas pouvoir commenter abondamment mes soliloques logorrhéens fort fréquents ces temps-ci.

Sauf que non, à part Mahie, y’a quasiment personne qui commente.
Y’a que des fantômes qui passent, lisent un livre dans ma bibliothèque, le reposent n’importe où, et parfois même vont le recommander ailleurs sans dire d’où leur vient cette perle.
Et donc je me disais que j’avais un peu l’air d’un fou qui récite la bible devant l’entrée de Carrefour.

Alors j’ai fermé les commentaires.

Du coup, n’étant plus freiné par l’attente du (des) commentaire(s), je peux bloguer beaucoup plus fréquemment.

Et là, émerveillement! Libération! Je ne suis plus le fou qui récite la bible devant l’entrée de Carrefour, oh non que nenni! Je suis le vieil ermite à poil qui raconte des blagues à tue-tête au beau milieu du désert!! Ah ahah aaaaaah!

Et toc, un nouveau coup de gueule! Hop, une vidéo rigolote! Bang, un morceau pop-rock-electro-rap (rayez la mention inutile) qu’est trop de la balle atomique à la chantilly-power dans ta face!

Publicités